Vénitiennes n°3

earis earis

Vénitiennes n°3

Verre de Murano // Exemplaire unique

On jouait parce que l’Océan est grand, et qu’il fait peur, on jouait pour que les gens ne sentent pas le temps passer, et qu’ils oublient où ils étaient, et qui ils étaient. On jouait pour les faire danser, parce que si tu danses tu ne meurs pas, et tu te sens Dieu.

Alessandro Baricco, Novecento : Pianiste

Vénitiennes n°4
Vénitiennes n°2
Menu