L’effrontée

L’effrontée

 

“Ah, la vie ! Tragédie douce amère, ô putain mirobolante qui m’a aveuglé et conduit à ma perte !”

John Fante

Eye of the tiger
Vénitiennes n°11
Menu