Les Sardines

earis earis

Les Sardines

Dans leur cercueil de fer-blanc
plein d’huile au puant relent
marinent décapités
ces petits corps argentés
 
Georges Fourest, Sardines à l’huile
Primavera
Les Baroudeuses
Menu